Ministère des Affaires Populaires - La Révolution en Charentaises

Accueil du site > Le coin des avant-gardes > Documents à ne pas taire > Ministère des Affaires Populaires

Ministère des Affaires Populaires

vendredi 27 octobre 2006, par Laura Diaz / 8867 visites

Le premier album des gars du Nord (Lille) est une véritable bombe, on vous aura prévenu. Et cette fois-ci il ne servira à rien de dire qu’on y a vu que du feu !

JPEGA un an de la révolte des banlieues, la surenchère de mesures répressives lancée par le ministère de l’Intérieur ne cesse de suivre sa tendance ascendante à grands coups d’annonces médiatiques comme le soulignait honteusement le scandale des Mureaux où les flics ont littéralement fracassé plusieurs portes de domiciles aux personnes sans reproches, avec insultes et coups en prime. La rage des quartiers n’est pas près de s’apaiser : et comment s’en étonner quand on est victime au quotidien des pires brimades, quand le mépris social accompagne un chômage massif et un racisme persistant ? A cela le groupe du Ministère des Affaires Populaires répond avec la fièvre du rap, tintée de bal musette et d’ondes tziganes : « Elle est belle la France ! » et de réhabiliter le Tiers Etat tout en déplorant que la France d’en bas n’ait pas fait long feu et en fustigeant l’armée d’occupation ( la Bac...) qui fait des habitants des quartiers des ennemis publics : Elle est belle la France

Bienvenue au pays des droits de l’homme, de l’exclusion, de l’exception culturelle, des discriminations,

là où on entasse les arabes et les noirs comme de sales vulgaires souris de laboratoires

Au royaume de la manipulation et du silence, ça parle de mixité et de mélange, d’échange et de différence,

de tolérance, laïcité pour se donner bonne conscience alors que la haine raciale se vit dans la plus grande indifférence, franchement tu veux que je te dise elle est belle la France.

Elle est belle la France avec son cortège d’indécence, ses criminels de la petite enfance qui siègent dans les hautes instances

Véritable appel à l’insurrection, aux coups d’Etat, et à toutes les résistances contre la police nationale qui tire sur les habitants des quartiers comme des lapins. La résurrection des quartiers sera alors dans la « balle populaire » et tout ça accompagné d’un petit violon bien de chez nous, d’la France.

Vous l’aurez compris, je vous recommande tout spécialement : Balle populaire, Lillo, Elle est belle la France.

Ministère des Affaires Populaires (MAP), Debout là d’dans, Bosster/Prod pias, 2006


Voir en ligne : Ministère des Affaires Populaires


Partager

1 Message