Trouver le bon partenaire en 2007 ? - La Révolution en Charentaises

Accueil du site > L’écrit du peuple > Trouver le bon partenaire en 2007 ?

Trouver le bon partenaire en 2007 ?

jeudi 25 janvier 2007, par Montag / 11939 visites

Choisir la bonne personne, si elle existe, est un des enjeux de ce début d’année 2007. Les prétendants, maintenant - tous ? - déclarés, n’auront de cesse de susciter votre désir, de vous charmer. Même si leur programme ce n’est pas voici, poussons encore un peu plus loin cette métaphore et envisageons quelle relation vous pouvez espérer avec eux après le flirt de la campagne ...

L’amour où chacun participe

Vous avez déniché sur son blog « désird’erectititude.org », un partenaire pour qui l’ouverture à tous les échanges et propositions frivoles est un leitmotiv. Attention à ne pas trop vous laisser dominer, ce partenaire pourrait vous imposer non seulement un triolisme avec son conjoint un peu mou (dont il ne vous avait évidemment jamais parlé), mais aussi des partouses où il s’agira de réaliser les fantasmes de chacun, même les plus tordus, sous peine d’être puni.

L’amour frénétique

Il vous dit que la taille n’est pas l’essentiel car tout est possible à condition de le mériter. Par contre si ça vous gêne qu’il vous demande de simuler quand il filme vos ébats en persistant à réciter son Kama-Sutra sans vous mener une seule fois à l’orgasme, proposez-lui tranquillement la rupture, même s’il vous promet de changer.

L’amour vache

Vous l’attendiez pour qu’il vous arrache à votre dépression nerveuse, qu’il réussisse là où tous vos précédents amants avaient lamentablement échoué. Son goût de l’extrême, sa verve racée et mordante, ont fait de lui votre préférence, malgré son imaginaire un peu déviant : il hurle à la diabolisation quand vous envisagez d’autres pratiques que la seule sodomie.

L’amour passé

Vous vivez toujours sous le même toit mais la fracture est consommée : vous vous avez tiré un trait sur votre relation. Sachez que ce n’est pas encore son cas. Il sait bien que vous êtes en train de le quitter, mais ne peut se résoudre à abandonner votre nid douillet : la vie sans vous lui fait peur, il faut dire qu’il n’a jamais su faire face à ses responsabilités. S’il devient insistant, menacez le d’appeler la Police, cela devrait suffire.

L’amour non consommé

Pour vous il ne peut y avoir de passage à l’acte si les convictions profondes ne sont pas partagées. Il sera l’élu naturel de votre cœur, pour qui vous devrez tout quitter pour vivre dans l’Ardèche, enfin s’il se décide à vous déclarer sa flamme : attention aux relations platoniques avec cet irrésolu.

L’amour en bandoulière

Il vous transporte ailleurs, rien que ses lettres vous enflamment ! Dommage par contre, même si c’est pas capital, les réticences de vos parents et amis qui ne le prennent pas trop au sérieux. Mais l’amour impossible ne vous fait pas peur ! Par contre pas toujours facile l’intimité, avec tous ses potes toujours à la maison ...

Envisager nos candidats à l’aune de leur comportement amoureux, si l’idée est assez saugrenue, c’est aussi saisir la perche qu’ils nous tendent, à trop chercher à nous emmener sur le terrain de l’irrationnel. Rester lucide, rationaliser notre choix, c’est un service à se rendre en tant que citoyen, pour ne pas être réduit à des cibles marketing stratégiques, mais aussi à nos candidats rendus schizophrènes en tentant de conjuguer un « jeu de masques » entre le travail secret, complexe, et technique de l’action politique et la nécessité d’en présenter une image médiatique avenante.


Partager