L'UMP et les chiffres - La Révolution en Charentaises

Accueil du site > L’écrit du peuple > L’UMP et les chiffres

L’UMP et les chiffres

lundi 29 janvier 2007, par Anatole Ibsen / 11424 visites

En matière de chiffres, l’UMP est décidément un bien mauvais élève...

Copé de la réalité...

Alors que le garnement Jean-François Copé, ministre du Budget qui avait promis d’arrêter la langue de bois [1] a augmenté virtuellement le salaire des conducteurs de TGV, comme celui des profs certifiés de fin de carrière, de près de 50% (en affirmant à la France entière qu’"aujourd’hui en 2006, un professeur certifié en fin de carrière, ça gagne à peu près 4100 euros par mois" - les vrais chiffres, beaucoup moins reluisants sont ici), son petit camarade Sarko souffre lui aussi de la multiplitite aigue.

Les mensonges de Sarkozy

Il affirme par exemple avoir vendu 400.000 exemplaires de son livre Témoignage. Ce qui est, cela doit être dit, impressionnant pour un livre, et encore plus pour un torchon pareil. En vérité, si l’on en croit des gens bien renseignés, il n’en a vendu que 160.000.

De la même façon, et c’est le Canard Enchainé qui le révèle dans son édition du 17 janvier 2007, le sacre du candidat unique pour l’UMP a attiré bien moins de moutons de droite que prévu. Pourtant, les Panafieu, Gaudin, Fillon et autres Juppé n’ont pas manqué de bêler le chiffre donné par le petit Sarko : 100.000 personnes. Et Le Monde et Les Echos de le reprendre sans même le vérifier. En vérité, ils étaient moins de 35.000.

D’autre part, si l’on en croit les déclarations du chérubin Sarkozy, il paierait l’Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF) grâce à son patrimoine de 1.137.000 euros. L’année passée, il déclarait 780.000 euros de patrimoine (cf. ici). Si en un an, il est capable de faire augmenter son patrimoine de plus de 40%, il ne faut pas douter qu’il fera un parfait gestionnaire pour la France.

Ce qui est sûr dans ces chiffres bien tristes, c’est que d’aucuns disent que l’UMP est le parti de la démesure. A n’en pas douter, il est plus certainement celui du mensonge.

Notes

[1] Mais visiblement pas les mauvaises langues, dont la sienne...


Partager

1 Message

  • Le PS et les chiffres 30 octobre 2007 09:35, par Jules Marianne

    Pascal BONIFACE (directeur de l’Institut des relations internationales et stratégiques, omnipotent dans les média), dans une note confidentielle aux dirigeants du parti socialiste en avril 2001, leur conseillait, par calcul électoral, de lâcher le "vote juif" (estimé à 500 000 en France) au profit du "vote musulman"(estimé à 5 millions). Cette note est reproduite en annexe du livre de l’auteur, au titre singulier, Est-il permis de critiquer Israël ?

    Voilà des chiffres qui sont bien plus intéressants et tellement plus inquiétants que ceux sur lesquels tu dissertes. Sauf si tu refuses de voir ce que cela implique en terme de renoncement à l’unité de l’Etat, etc. et tout un tas de problématiques qui te sont, à toi et tes amis, tellement étrangères.

    A quand de la mesure sur ce site et la fin de l’indignation sélective ?