Tout pour le pire - La Révolution en Charentaises

Tout pour le pire

lundi 17 septembre 2007, par Anatole Ibsen / 9337 visites

Un évènement est associé à cet article

Tout pour le pire : du vendredi 28 mars 2008 à partir de 20H30 au samedi 29 mars 2008 jusqu'à 20H30 - lieu :

Saint-Nicolas-les-Arras

Le one-man-show cynique de Franckie Defonte.

Franckie Defonte est avant tout un homme de théâtre. Depuis longtemps. Il a fréquenté les grands auteurs, classiques ou contemporains, a joué dans les Chroniques des jours entiers et des nuits entières de Xavier Durringer ou dans Mangeront-ils ? de Victor Hugo. Il a mené différents travaux pour le CDN de la Comédie de Béthune et le théâtre d’Arras. Un peu plus tard, en digne boulimique de travail, il a participé à une création collective autour de l’œuvre de Céline. Plus récemment, il a joué aux côtés de Daniel Prévost dans Monsieur Joseph, d’Olivier Langlois.

Voici quelques mois, las sans doute de ne dire que le texte des autres, et certainement poussé par l’envie de partager sur scène ses propres doutes et ses propres colères, il s’est mis à écrire. Des textes drôles et cyniques, avec Albert Dupontel comme modèle revendiqué.

Débute alors la fréquentation des petites scènes, à Reims et dans le nord de la France. Histoire de tester les sketches, de se confronter à un public aussi varié que possible, d’aller dans des lieux non-théâtraux qui ne laissent aucune place à la médiocrité, de jouer dans les bistrots, de lancer un texte sur une petite place, au hasard, de se coller à ce qui est souvent vu comme l’exercice le plus difficile, le rire, et voir si ça prend...

Le pari était risqué.

Mais ça a pris. Au point qu’aujourd’hui, il arrive avec un spectacle intitulé Tout pour le pire. Semblant reprendre à son compte la célèbre phrase d’Heiner Müller selon laquelle « le théâtre doit demeurer une protestation contre l’état du monde », Franckie Defonte propose un one man show où il dépeint au vitriol la bêtise humaine, l’extrémisme religieux et l’aveuglement politique. C’est donc peu de dire que derrière le rire, le propos est sombre et désabusé. Mais il est servi avec talent, et la grâce de Franckie Defonte, seul en scène, permet de soutenir ce texte exigeant.

Tout pour le pire, de & par Franckie Defonte, le 6 octobre 2007 à Givenchy (62).

Monsieur Joseph, d’Olivier Langlois, diffusé le 19 septembre, à 20h50, sur France 2.


Voir en ligne : www.franckiedefonte.com


Partager