S'informer - La Révolution en Charentaises

S’informer

lundi 28 novembre 2005, par Onno Maxada / 8360 visites

Soyons clairs dès le départ : s’informer, c’est pas regarder le long bulletin météo entrecoupé de propagande patronale qui passe tous les soirs à 20H00 sur nos chaînes de télé...

...sauf si vous considérez comme des scoops le fait qu’il neige en plein mois de janvier ou qu’il fasse chaud en été. Le gouvernement communique, le MEDEF communique, les grandes entreprises communiquent, mais tous se gardent bien d’INFORMER. Pourquoi ? Parce que le jour où le grand public sera enfin au courant de ce qui se passe réellement dans le pays, les fauteuils en cuir de nos ministres et de leurs camarades de promo devenus patrons vont se transformer en sièges-éjectables.

Pourtant, quand on y réfléchit, il existe un paquet de sources d’informations non manipulées par les grandes multinationales (qui - rappelons le - ont un poids considérable sur le contenu des journaux à travers les recettes publicitaires qu’elles apportent et les actions qu’elles détiennent). Le Web regorge de données extrêmement précieuses, même s’il faut toujours faire le tri. Nous vous proposons dans la rubrique Ces liens qui nous libèrent toute une série de liens vers des sites au contenu très riche. Jetez-y un œil !

Si ces informations sont difficiles à trouver pour ceux qui n’ont pas accès à Internet, elles sont néanmoins souvent retranscrites dans des feuilles de choux qu’on trouve dans les manifs, et on peut aussi se procurer de la documentation auprès des associations militantes. A noter aussi plusieurs maisons d’éditions qui ont eu la bonne idée de publier des bouquins souvent dérangeants et toujours instructifs à des tarifs démocratiques : Mille et une nuits (des classiques de la littérature révolutionnaire mais aussi les dernières publication d’ATTAC notamment), l’Esprit Frappeur (qualité très aléatoire mais ça vaut la peine de tenter le coup), et Raisons d’agir (excellente qualité, mais ils sont un peu plus chers que les autres et n’ont pas sortis de nouveau titre depuis un moment).

Même si vous habitez à Trifouilli-les-Oies, en plein désert culturel, vous avez sûrement un marchand de journaux pas trop loin où vous pouvez acheter Le Monde Diplomatique, Alternatives Economiques ou l’Huma. Quoi qu’on ait pu en dire depuis l’entrée du groupe Lagardère dans le capital de l’Humanité, en ces temps de régression néolibérale, c’est quand même le quotidien national qui informe le mieux sur les coups tordus du gouvernement et de ses alliés.

Avec tout ça, vous avez assez d’éléments pour vous tenir vraiment au courant. En prime, vous allez enfin connaître le plaisir quasi orgasmique qui vous parcoure l’échine à chaque fois que vous clouez le bec d’un gros con de droite. Elle est pas belle la vie ?


Partager