Supprimer son compte Facebook - La Révolution en Charentaises

Supprimer son compte Facebook

vendredi 23 novembre 2007, par Anatole Ibsen / 30233 visites

Facebook is watching you...

Comme le dit la Wikipédia, Face book est un site web de réseau social [1]. En clair, c’est une plateforme à mi-chemin entre MySpace et Meetic. Moitié carte d’identité façon blog, moitié site de rencontre. Avec ces deux modèles, on entre-aperçoit toutes les promesses du site qui nous occupe...

Mais Facebook, c’est aussi un peu comme un produit allégé. On vous promet moins de gras, mais on gave vos produits de sucre. Derrière le joli arbre de la rencontre et de l’échange, se cache une forêt de publicitaires prêts à débourser des sommes folles pour récupérer et utiliser à des fins commerciales votre profil, c’est-à-dire rien de moins que vos goûts, vos habitudes et vos envies. Prêts à tout pour décrocher la timbale en obtenant un panel de consommateurs ciblés, panel à la confidentialité bien peu préservée [2]...

Pour preuve, le listing des utilisateurs de Facebook vient d’être vendu à des publicitaires. Résultats, quelques milliers d’internautes ont quitté fissa Facebook... mais les 200.000 nouveaux adhérents quotidiens comblent largement le déficit. Le jeune créateur de Facebook, Mark Zuckerberg, âgé de tout juste 24 ans, se frotte en tout cas les mains... D’autant plus que le site, qui n’est rien de plus qu’un trombinoscope à l’échelle de la planète est estimé à 15 milliard de dollars. Tandis que plus de 46 millions d’utilisateurs sont enregistrés à ce jour. Un rapide calcul nous permet de constater que pour un publicitaire, vous valez donc un peu plus de 326 dollars...

La Révolution en Charentaises, elle, au contraire, croit que l’humain, ses goûts, ses envies, ses désirs et son physique valent bien plus que cela et que, dans le même temps, ils ne sont pas monnayables. Et qu’un profil ne se vend pas comme une brique de lait [3]. Et que les rencontres, souvent, ne sont belles que lorsqu’elles ne sont pas virtuelles.

Alors, Révolutionnaire, si tu veux lutter, peinard, en charentaises, ne crée pas de profil sur Facebook. Si tu en as un, supprime-le. Tiens, on t’épargne même les galères inhérentes à ce genre de procédure : tu trouveras ici (en anglais) et (en français) les explications nécessaires à ton divorce d’avec Facebook. Et si tu veux rencontrer des gens, va dans la rue, les bars, les bibliothèques, fréquente les concerts et regarde le monde avec des yeux d’enfants. Tes semblables sont plus proches et plus accessibles que tu ne le penses...

Notes

[1] http://fr.wikipedia.org/wiki/Facebook

[2] Voir notamment cet article ou directement la politique de confidentialité de Facebook.

[3] Sans quoi ce serait de l’esclavage marketing....


Partager

5 Messages de forum