La Liste de mes Envies (présidentielles) - La Révolution en Charentaises

Accueil du site > La vie du révolutionnaire en charentaises > La Liste de mes Envies (présidentielles)

La Liste de mes Envies (présidentielles)

dimanche 25 septembre 2016, par Marvin Flynn / 424 visites

Comme je l’ai dit dans un article précédent, je suis au bout de mes capacités de vote. Mais pas au bout de mes capacités de revendication. Puisque l’époque est à l’individualisme exacerbé, voici ma solution au problème de choix d’un candidat aux présidentielles de 2017. Voici La Liste de mes Envies (présidentielles).

Sous les pavés, le plagiat

D’aucuns auront remarqué le parallèle entre le titre de cet article et le livre de Grégoire Delacourt, La Liste de mes Envies [1], qui décrit le sort (à mon sens peu enviable) d’une gagnante à la loterie nationale. L’héroïne, dépassée par cette soudaine rentrée d’argent, priorise ses envies...

Ma liste

Ayant moi-même gagné très régulièrement au Loto ces derniers années (2 euros chaque semaine), l’envie m’a pris de faire ma propre liste… Mais pas la liste de ce que je voudrais acheter ; la liste des changements nécessaires dans notre société. La liste de ce qui est révoltant, choquant, intolérable ; la liste de ce qui marche et de ce qui ne marche pas… bref : ma liste (fourre-tout).

Parce qu’on ne peut pas toujours, rester les bras croisés :

S’il y a quelque-chose qui va mal, et qu’on ne peut pas le changer, alors au moins, il faut bien le décrire [2].

J’applique donc le principe. Les promesses électorales n’engageant que ceux qui les croient, à quoi sert-il de suivre la Présidentielle en 2017 ?

À rien

Les camps politiques sont immuables ; les primaires, tout comme la campagne présidentielle, ne sont d’avance que bouffonneries électorales, et la sacro-sainte répartition extrême-droite–droite–centre–gauche-molle–extrême-gauche en a pris un coup dans la cafetière :

JPEG - 113.5 ko
Le paysage politique français en 2017
Schéma supérieur d’après un article d’Agoravox et correspondant au « …clivage actuel (tel que perçu par le français moyen) ».

Il est donc grand temps, comme le disaient les Charlots, d’inverser les rôles, et d’envoyer nos ’élites’ politiques limer la tôle, pour certains au sens propre :

Nous allons changer de rôles,
Vous viendrez limer la tôle,
et nous nous occuperons,
de vos soucis de patron…
 [3]

Mon poulain viendra donc ici-même lire la liste de mes envies, éplucher chaque article de ce qui constitue mon cahier de doléances. Bref, il deviendra un vrai Révolutionnaire en Charentaises.

Sinon, il n’aura pas mon vote.

Voir en ligne : Les autres articles de la chronique ’Ma liste de voeux présidentiels pour 2017’

Notes

[1] Grégoire DELACOURT 2012. – La Liste de mes envies. Éditions Jean-Claude Lattès, 185 p.

[2] Anonyme (peut-être bien François Damiens, mais j’ai pas remis la main sur l’émission de France Inter dans laquelle je l’avais entendu ; François, si tu lis cet article, merci de bien vouloir confirmer ou infirmer la paternité de cette citation, je deviens dingue à force d’écouter Rebecca Manzoni en boucle...)

[3] Les Charlots, Merci Patron !, 1972.


Partager