Alors C'est qui les casseurs ? - La Révolution en Charentaises

Alors C’est qui les casseurs ?

samedi 14 janvier 2017, par Marvin Flynn / 456 visites

« Le sabotage, c’est le fait de détruire les choses qui nous oppressent. »

À l’heure où s’ouvrent les débats de la primaire de gauche, il est bon de se remémorer de quelle manière les manifestations contre la loi travail ont été réprimées en 2016. Le reportage « Alors C’est qui les casseurs », réalisé par Actividéo, nous y aide, de l’intérieur.

Février 2016 : Le projet de loi travail est rendu public. Les mesures de ce texte précarisent davantage les salariés, les chômeurs, les intermittents, ainsi que l’avenir des étudiants et lycéens, en donnant plus de libertés aux employeurs. Une convergence des luttes se met en place...

Ainsi débute le reportage, loin des médias nationaux, dont l’attention s’est cristallisée sur le « Black block », manifestant radical vêtu de noir et usant des méthodes plutôt… expéditives pour se faire entendre. Mais dans le brouhaha médiatique, son message, si message il y a bien, avait-il seulement une chance de nous parvenir ?

Au-delà de la légitimité d’user, ou non, de la violence dans un mouvement populaire, on tente plutôt de comprendre pourquoi ces jeunes, mais aussi ces moins jeunes, ces infirmiers, ces développeurs en informatique, ces journalistes et bien d’autres encore, se sont radicalisés. On va comprendre tout au long du reportage que la réponse n’est bel et bien que politique. Un manifestant interviewé :

« Mes convictions politiques, c’est dur à résumer. Ça commence par un refus du système tel qu’il est. C’est-à-dire, contrôlé par une minorité qui s’impose à travers l’argent, la force et la corruption. »

Moi, je trouve qu’au contraire, c’est plutôt bien résumé.

Alors ces « casseurs », qui sont-ils réellement ?

« Les casseurs, c’est n’importe qui, atterré par la situation du pays, et du monde en général, et qui veut s’opposer à ça de manière radicale. »

N’importe qui.

À ce point du film, j’ai compris combien j’étais proche de leurs convictions, à défaut d’être partisan de leurs méthodes. Alors pour répondre à cette question, C’est qui les casseurs ?, peut-être devrions-nous commencer par nous demander qui nous sommes, nous ?

« Alors C’est qui les casseurs », un reportage qui fait perdre un peu de son innocence. Rien de trop grave, non, ni de trop douloureux. Une dose d’informations, une once de questionnements, un point de vue nouveau sur les agissements de nos gouvernants, et de leur bras armé.

Police partout...

Pour les conclusions, à vous de jouer, on vous fait confiance ! [1]

Actividéo, Alors c’est qui les casseurs, 2 septembre 2016 (sortie sur internet uniquement), 36 min.

Diaporama d’images extraites du reportage

Bande-annonce

P.S. Cet article fait partie du dossier "La Liste de mes Envies (présidentielles)", ou plutôt de mes non-envies... Bien chers candidats, si on pouvait éviter de revoir ça... Mais je sais déjà que c’est trop demander.


Voir en ligne : Alors C’est qui les casseurs ? (Actividéo)

Notes

[1] Mais avant de voter, ça peut servir quand même de l’avoir vu…


Partager