Le développement durable... une fumisterie à jeter par la fenêtre - La Révolution en Charentaises

Accueil du site > Le coin des avant-gardes > Livresse > Le développement durable... une fumisterie à jeter par la (...)

Le développement durable... une fumisterie à jeter par la fenêtre

mercredi 22 mars 2006, par Thibo / 13619 visites

Une critique acerbe et documentée du livre de Philippe Bourseiller, 365 Gestes pour sauver la planète.

La couverture du livre de Philippe Bourseiller {JPEG}Mardi 13 septembre 2005, à 9h10, dans l’émission Eclectik de France inter, un photographe, Philippe Bourseiller, était interviewé pour son livre intitulé à peine pompeusement 365 Gestes pour sauver la planète. Le fameux Philippe, nous dit que ça va mal, que la banquise disparaît d’année en année, que le climat se dérègle... Mais heureusement, plus rassurant, il nous explique ensuite qu’on peut sauver le monde avec des petits gestes tout bêtes, surtout pas contraignants, mais qui évitent les gaspillages. Il en a donc fait un livre, dans lequel il a associé à chaque petit geste, une photo. Ce livre que je n’ai ni lu ni acheté (faut pas déconner non plus), est donc un livre de photos prises dans le monde entier, du pôle nord au pôle sud en passant par tous les continents (car l’auteur préfère « montrer ce que la nature a de plus beau plutôt que les immondités commises par l’homme »... Et on le comprend, c’est plus vendeur). Bref, à partir d’un constat sur lequel on est tous d’accord, cet homme en a profité pour faire un livre de photos qui se veut écologiste, voire écologiste au quotidien, avec des petits gestes que chacun peut réaliser au quotidien.

Et l’interview devient drôle au moment où il nous donne deux exemples de ses 365 petits gestes qui vont sauver le monde...

Peut-on sauver le monde en grattant les grilles de son frigo ?

Le premier : le 3 avril (ou un autre jour, je ne sais plus), GRATTER LES GRILLES A L’ARRIERE DE SON FRIGO... « en effet, on peut économiser jusqu’à 3% de la consommation de ce frigo ».

Puisqu’il parle énergie, et que l’énergie se mesure, autant y mettre des chiffres... petit calcul rapide, la puissance moyenne d’un frigo est de 100 Watt, celui-ci fonctionne les deux tiers du temps, soit 16 heures par jours (or : Energie consommée = puissance de l’appareil*temps d’utilisation).

E= 100*16= 1,6 kWh/jour (kilowattheure par jour)

L’énergie consommée par un frigo est donc de 1,6 kWh par jour soit environ 600 kWh / an Et grâce au bon Philippe, on va pouvoir économiser 3% de cette consommation autrement dit 18 kWh par an. Merci Philippe. Ceci ne vous parle pas forcément, mais on peut comparer, avec d’autres consommations :

- Cuisson d’un rôti de porc pendant une heure : 2 kWh
- Vol transatlantique A/R en seconde : entre 6000 et 8000 kWh (par personne)
- Vol aller-retour France / banquise : environ 10000 kWh 15000 km en voiture : 15000 kWh

Tiens, mais il va falloir qu’il en gratte des grilles de frigo, s’il veut compenser son trajet inutile en antarctique, pour prendre des photos...

Vous direz, 18 kWh, c’est peu mais si tout le monde s’y met, ça peut faire beaucoup. En effet, si tous les habitants de mon village grattaient leur grille (environ 350 frigos) on économiserait assez d’énergie pour que Philippe puisse faire un aller-retour au Texas par an pour prendre en photo autant de cactus qu’il veut. Ma mauvaise fois, me ferait tenir le propos inverse : si Philippe évitait de faire un aller-retour à l’autre bout de la planète, ça économiserait 350 grattages de frigos.

"Le développement durable, c’est se foutre le doigt dans l’œil jusqu’au coude"

Le développement durable, c’est ça, se foutre le doigt dans l’œil jusqu’au coude, en faisant croire qu’on peut diminuer notre consommation d’énergie (nécessairement polluante) sans changer notre comportement, juste en éliminant quelques gaspillages. Le titre de son livre, 365 Gestes pour sauver la planète, en est le meilleur exemple, il le dit d’ailleurs clairement dans l’émission : des gestes suffisent.

Cet homme est très certainement un bon photographe, et peut-être même quelqu’un de très sympathique avec un bon fond. En revanche, il a quelques lacunes scientifiques... Et ne sait pas de quoi il parle quand il parle d’énergie et de gaspillage. Son propos est donc absurde, mais là n’est pas le plus grave. Suite à quelques recherches sur Internet, je me rends compte que cet homme est soutenu par des associations écologiques, Jean-Louis Etienne, évidemment France-inter (où je l’ai entendu), un éditeur et des critiques.

Ce discours est soutenu par toute une tranche de population :

- L’éditeur, je comprends : avec un tel titre, 365 gestes pour sauver la planète ce livre semble assez vendeur...
- Pour le citoyen lambda, le propos est assez rassurant : on peut faire en sorte que ça aille mieux sans changer de comportement... C’est bon pour le moral, ça...
- Pour le politicien et l’économiste, quand le moral du citoyen est bon, alors toute l’économie va bien : les Français consomment plus ; ils achètent plus de voitures, de frigos et reprennent l’avion...

Mais pourquoi certains scientifiques cautionnent-ils un tel discours ?

Pour le deuxième geste préconisé par l’auteur, je le décortiquerai bientôt. En attendant vous pouvez vous inspirer des résumés que j’ai tirés d’Internet.

Ce qu’on peut lire sur le site Internet de la fnac :

Résumé du livre

Cet ouvrage qui rend hommage à la Terre, à sa beauté et à sa fragilité, propose 365 gestes écologiques à faire au quotidien associés à 365 photographies en couleur qui font la richesse de la planète. Jour après jour, un texte court qui s’appuie sur des données chiffrées et des études approfondies, expose les risques engendrés par le comportement des hommes et des femmes d’aujourd’hui et démontre tous les bienfaits de ces gestes protecteurs pour l’environnement.

Les anecdotes

Complet

Pour compléter cette synthèse de l’écologie au quotidien, figure également la liste des associations et des organismes intervenant auprès du public pour le sensibiliser aux problèmes d’environnement de la planète.

L’auteur et la photo

Depuis près de 15 ans, Philippe Bourseiller photographie la nature dans toute sa splendeur ; de l’irruption du volcan Pinatubo, aux grands déserts de glace et de sable, il capte les couleurs insoupçonnées et les lumières irréelles des trésors de la planète.

Et sur le site de France Inter :

Le monde est en danger, pour le sauver, Philippe Bourseiller, photographe, qui avait immortalisé sur sa pellicule la beauté du monde (arbres en Namibie, otaries nageant dans les flots bleus des Galapagos ou encore parcs nationaux américains dans leur robe automnale) propose de suivre 365 gestes quotidiens, très simples à réaliser, qui sont publiés dans un petit recueil : 365 gestes pour sauver la planète [1].

Non à la voiture les jours de canicule ou encore, le 3 février : ne laissez pas couler l’eau quand vous vous brossez les dents, 3 minutes d’eau qui coule, c’est 18 litres, de quoi contenter un Kenyan toute une journée. Voilà, pensez y quand vous vous brosserez les dents : l’avenir de la planète est dans le lavabo !

Notes

[1] Philippe Bourseiller, 365 Gestes pour sauver la planète, La Martinière, 2005.


Partager

6 Messages de forum

  • je pense que votre site est très bien .Préservons notre environement ensemble !Chaque geste compte .Des ours meurent chaque jour à cause de la fonte des glaces. Faites du co-voiturage :ça allège les frais €€€€€ de carburant et c’est mieux pour les poumons des piétons. merci pour ce superbe site !!!!!!!!!!!!!

    • je pense que si ce type est aussi bon dans la vrai fumisterie, il devrait pouvoir rendre toutes les fumées ultra propres à la sortie des conduits et de cette façon la planète deviendrait plus respirable. une autre astuce dont il n’a pas parlé, et si on arrêtait tous les systèmes de chauffage ça ce serait vraiment de la propreté durable. à méditer je pense. hummm !

  • dire que ce type a bon fond me semble juste... dire que ce type n’a, en fin de compte, rien compris à ses propres arguments me semble juste aussi... je ne crois effectivement pas que son hélicoptère ou ses avions soient de grand secours à l’humanité et l’environnement. bon, ok, je vais gratter mon ’tain de frigo et espérer que l’eau de mon robinet s’écouleras des nuages sur ses pauvres petits kényans !

  • Ce site aux critiques infondées est il vraiment inutile ou je rêve ? juste un dicton très utile ici : "Celui qui ne veut pas cherche des raisons, celui qui veut cherche des solutions". A bon entendeur, salut !

  • Pour reprendre cette citation d’un des intervenants, "Celui qui ne veut pas cherche des raisons, celui qui veut cherche des solutions", je vous propose de trouver une solution. Je constate que vous avez le verbe facile et que vous semblez connaitre votre sujet. Est-ce suffisant pour se mettre à rédiger un livre sur les gestes qui sauvent la planète ? Un autre livre, certes, mais didactque, pas un ouvrage photographique. Un autre livre destiné à une public jeune, qui n’ pas encore pris nos sales habitudes d’adultes irresponsables envers notre environnement. Destiné à véritablement agir sur les comportements pour sauver ce cailloux qui se balade dans l’univers et qu’il faut préserver plus que tout car l’avenir de l’humanité en dépend. Ce serait ambitieux mais sincère. J’ai une idée sur le sujet et vous propose de l’aborder ensemble. Mon adresse e-mail : jean-luc.martinez wanadoo.fr, cordialement.

  • Un frigo ne consomme pas 100Wh, votre calcul est donc faux ...